1
Au cœur de la nature, et la nature au cœur
2
Au cœur de la nature, et la nature au cœur
3
Au cœur de la nature, et la nature au cœur

Histoire

Istoria de Mialet

 

Jadis Mellet, Miallet, existe depuis le XIème siècle. La famille de Mellet a tiré son nom du fief qu’elle possédait ici. Pour la petite histoire, la reine de Navarre a eu pour panetier Jean de Mellet. On retrouve le nom de Mellet pour Miallet dans divers actes administratifs jusqu’en 1598.

La présence sur la commune de « pierres levées » atteste de l’occupation humaine dès le Néolithique. L’époque gallo-romaine a laissé des tessons de poterie ainsi qu’une voie romaine.

 

 

La région fut au Moyen Age ravagée par les Anglais. Le repaire d’où venait la direction pour la défense du pays était la maison de Lambertie. Le château de Lambertie, au nord de la commune fut pris et brûlé par les anglais après 1380. Il sera reconstruit, agrandi (au format actuel à la fin du XIXe siècle). Le Moulin du Blé, sur la Dronne, encore debout de nos jours, était le moulin banal de Lambertie ; Périgord et Limousin furent acquis définitivement à la couronne de France et Miallet fit alors partie de la châtellenie de Chaluz. Deux siècles plus tard, les armées de Coligny brûlèrent à nouveau Lambertie.

Les Guerres de Religion vinrent troubler la prospérité de Miallet. Il en est pour preuve la présence nombreuse de souterrains refuges, cluzeaux de cette époque dans différents hameaux ou dans le bourg.

 

 

La position géographique de Miallet a favorisé le commerce. Depuis longtemps, foires et marchés existent. Des délibérations de 1779 attestent de l’utilité du maintien des quatre foires et marchés du lundi en raison de leur importance. Une délibération de 1902 atteste de la nécessité d’un arrêt à la gare la plus proche ces jours-là. On y achète les produits agricoles du pays et toutes sortes d’animaux. Le blé était coté, dans les environs, à la mesure et aux prix de Miallet.

 

 

 

Ancienne cité fortifiée, Miallet possédait ses coutumes, ses privilèges, sa garnison de cavalerie pour laquelle les communes voisines devaient contribuer à l’approvisionnement, un hôpital et une juridiction nommée Miallet-Lambertie qui perdurera jusqu’en 1790.

En 1843, Miallet accueille une brigade de gendarmerie. C’est qu’en effet, il y avait une bande de voleurs redoutables : la bande de Burgou. Cet homme était de la trempe de Mandrin ou Cartouche. Rusé, hardi, cet homme ne fut, parait-il, jamais assassin. Une partie de sa bande fut prise et jugée. Huit de ces hommes furent exposés au carcan sur la Place de I’Eglise de Miallet. Burgou fut condamné aux travaux forcés puis gracié.

C’est au cours de la seconde partie du XIXe siècle que l’aspect général du bourg de Miallet commence à changer. D’abord avec le premier coup de pioche qui ouvre la route de Nontron à St Yrieix en 1835, et la création d’un champ de foire. Il existait alors un deuxième cimetière en plus de celui autour de l’église. Il fut démoli et la maison d’école publique, une des premières du département, fut construite sur le site, route de Limoges. Dans ce cimetière existait une chapelle, la chapelle st Jean. Après sa destruction, sa magnifique porte fut posée sur un des immeubles du centre du bourg. Elle est encore bien présente. En 1846, la maison communale, avec la mairie et l’école vit le jour. Il existait bien plusieurs écoles sur la commune en plus de celles du bourg.

 

 

De 1882 à 1886, les chemins sombres qui entouraient le bourg furent transformés en un superbe chemin de ceinture. C’est encore à cette époque que le maire, le docteur Pierre Millet Lacombe mit sa science au service de tous, dispensant des soins désintéressés. C'est vers 1900 que la population de la commune atteint son apogée avec près de 2200 habitants. Même si, comme dans toutes les communes environnantes, la population a diminué ensuite, elle est relativement stable actuellement ans grâce à l'installation de nouveaux résidents. Miallet est de nos jours une commune dynamique, avec tous les commerces de proximité et des services médicaux et le tissu associatif y est développé.

 

Le barrage de Miallet, inauguré en 1993 est une plus-value pour la commune. Cette retenue est devenue un site privilégié pour les oiseaux aquatiques, même si son origine est artificielle. Du fait de sa taille (77 ha), c’est le plus grand plan d’eau à 80 km à la ronde, et de son positionnement sur l’axe migratoire européen nord-est / sud-ouest, le site est idéalement placé en tant que halte pour l’avifaune migratoire. En savoir plus sur le Lac du Barrage ...

 

 
 



 

                    

Crédits photo (de G à D et H vers B) : Pierre levée de Chatelavy - 2021 - C. de Rivasson, Portail Eglise - 2018 - P. Marceteau, Portail Hotel Barby - 2018 - P. Marceteau, Chateau de Lambertie - 2021 - JC. Granet, Lac du Barrage - 2020 - C. Piveteau, Détail Portail Eglise - 2003 - H. Seegers, Détail façade Place de l'Eglise - 2003 - H. Seegers