Photo 1
Au cœur de la nature,et la nature au cœur
Photo 2
Au cœur de la nature,et la nature au cœur
Photo 3
Au cœur de la nature,et la nature au cœur
Photo 6
Au cœur de la nature,et la nature au cœur
Toutes les actualités > Miallet a rendu hommage à Maurice Marquet

Miallet a rendu hommage à Maurice Marquet

Il avait accompli deux mandats en tant que Maire de 1977 à 1989

 

Publié le 18/10/2022

 

la cérémonie, à laquelle ont assisté de nombreux Mialletais,voisins et amis venus entourer la famille et rendre un dernier hommage à Maurice Marquet, s'est tenue le 20 octobre au Monument aux Morts. 

Dominique Marceteau, Maire de Miallet, a récapitulé les faits marquants de la vie personnelle et professionnelle de "Maurice" et présenté à la famille les condoléances des habitants et élus de Miallet. Jean-Louis Cordier, Président, et Pierre-Marcel Gourgousse, Trésorier sont intervenus pour l'hommage rendu par les Anciens Combattants - CTAM de Miallet à leur camarade, Vice-président de l'association de Miallet. Enfin, la cérémonie s'est terminé par l'adieu de la part de l'Association de Colombophiles de la Coquille avec un lâcher de pigeons.

 

       

 

[Extraits du discours de D. Marceteau]

Dimanche 16 octobre, Monsieur Marquet, ou bien Maurice comme tous le nommaient affectueusement, nous a quittés. Avec lui, disparaît un homme respectueux des autres et attentifs à eux, une personnalité toujours accessible, disponible. Maurice Marquet était quelqu’un qui savait aimer les gens. Il aimait tout d’abord sa famille, ses petits- enfants auxquels j’adresse toute mon amitié.

Né le 29 décembre 1933, il travaille d’abord sur la ferme familiale à La Gratte. Appelé sous les drapeaux, il doit partir en 1954 en Allemagne puis par la suite il embarquera pour l’Afrique du Nord. Il rejoindra  ses foyers en 1957. Alors il collecte le lait pour la laiterie des Fayes de Limoges. Son père fait l’acquisition de la maison où Maurice habitera plus tard. Il se marie avec Georgette le 25 avril 1959. L’année suivante, ils auront une fille, Laurence. Avec Georgette, ils créent une épicerie et il devient marchand de vin jusqu’à à sa retraite, en 1993.

Il a accompli ses mandats du premier au dernier jour avec sérieux, avec fidélité en gardant les convictions qui n’ont cessé de l’animer car Maurice, c’était la fidélité à des principes et des idées. Il travaillait avec cette idée qu’il faut agir pour le bien commun avec une rigueur de pensée et une volonté d’être efficace. Il était un homme travailleur, exigeant, rigoureux dans les mots et dans les actes, mais toujours à l’écoute des autres, toujours attentif, tolérant aux autres, ses proches, ses voisins, son village. Elu, il administra la commune en ayant à cœur de la développer, de la moderniser, tout en lui conservant ce qui faisait son charme. Il serait fastidieux de lister tout son apport pour notre village, mais on peut en rappeler quelques-uns, comme notamment la création du lotissement communal, la rénovation de la place du village, ou encore le court de tennis pour n’en citer que quelques-uns.

Il aimait ses nombreux amis avec lesquels il adorait partager de bons moments, discuter. Des années sombres des guerres, il aura la conviction qu’il lui faut prendre sa part dans le travail de mémoire, ce qu’il fit jusqu’au bout avec ses amis, anciens combattants. Il aimait aussi, quel beau symbole de paix encore, ses colombes qu’il soignait avec amour.

 

    

 

 

Texte du discours de Dominique Marceteau >>

Texte du discours de Pierre-Marcel Gourgousse >>

       

  

 

+ Voir toutes les informations